Sierra Leone : La Blockchain n’a pas été utilisée lors de l’élection présidentielle

À la suite des élections présidentielles organisées en Sierra Leone le 7 mars, les médias ont largement rapporté (nous y compris) que la Sierra Leone était devenue le premier pays au monde à organiser des élections avec à la technologie blockchain.

Mais, comme le rapporte The Next Web, les élections en Sierra Leone n’ont pas vraiment utilisé la blockchain pour comptabiliser les votes.

Cela a été confirmé par la Commission électorale nationale (NEC) de Sierra Leone, qui a tweeté le 18 mars sur ce sujet :

Le président de la NEC, Mohamed Conteh, indique clairement que ” la NEC n’a pas utilisé et n’utilise pas la technologie blockchain dans aucune partie du processus électoral “.

 

Dans un autre tweet, le 19 mars, la NEC de Sierra Leone a clarifié la technologie utilisée pour mener les élections : C ++ et MS SQL, mais pas de blockchain.

La Commission électorale nationale utilise une base de données interne pour compiler les résultats des élections. Cette base de données a été initialement développée pour les élections tenues en 2012. Elle a ensuite été élargie et mise à jour, avant les élections de 2018. La base de données a été développée en C ++ et fonctionne sur MS SQL – aucune d’entre elles n’étant des applications open source. Et il n’utilise pas la Blockchain en aucune façon. – NEC

 

L’entreprise suisse Agora, qui propose aux gouvernements et aux institutions une solution de vote numérique basée sur la technologie blockchain, a commencé par affirmer que la Sierra Leone utilisait la Blockchain Agora pour le comptage et l’audit des résultats des élections.

Peu de temps après l’élection, Agora a publié un article intitulé : “Agora basée en Suisse anime les premières élections blockchain au monde en Sierra Leone”– la confusion est donc compréhensible.

Ce qu’Agora a prétendu, quelque peu vaguement, c’est que ” Les résultats des districts de l’Ouest ont été enregistrés dans le grand livre de la chaîne de blocs d’Agora, et le décompte a été rendu public quelques jours avant le comptage manuel habituel. “.

En réalité, Agora a pu observer 250 bureaux de vote dans l’Ouest, ce qui ne représente qu’environ deux pour cent du total des bureaux de vote, et a ensuite pu compter indépendamment les résultats de ces bureaux. Selon Agora, c’est là que la technologie blockchain est censée entrer en jeu.

Cela signifie que la blockchain n’a pas eu d’impact, ou d’utilisation, lors des élections en Sierra Leone.

Pour s’expliquer, Agora vient de publier une déclaration officielle sur le sujet.

 

Source : The Next Web

 

Image sous licence Creative Commons 3

Did you like this?
Tip Journaldescryptos with Cryptocurrency

Donate Bitcoin to Journaldescryptos

Scan to Donate Bitcoin to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send some bitcoin:

Donate Bitcoin Cash to Journaldescryptos

Scan to Donate Bitcoin Cash to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send bitcoin:

Donate Ethereum to Journaldescryptos

Scan to Donate Ethereum to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send some Ether:

Donate Litecoin to Journaldescryptos

Scan to Donate Litecoin to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send some Litecoin:

Donate Monero to Journaldescryptos

Scan to Donate Monero to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send some Monero:

Donate ZCash to Journaldescryptos

Scan to Donate ZCash to Journaldescryptos
Scan the QR code or copy the address below into your wallet to send some ZCash:
Partager sur vos réseaux sociaux :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *